Le jugement dernier

25 sept

Je serais toi quand tu n’auras plus la force d’être toi.
Je serais l’épée qui tranche la tête de tes peurs.
Dans le soleil ou dans le noir je serais là.
Je serais le rempart, le foyer qui te redonnera la force.
Sois tranquille, je suis derrière, je veille, personne ne te fera tomber.
Je porterais avec toi tes projets trop lourds, tes chagrins, tes espoirs.
Je veille, avance, je te rattraperais si tu trébuches, je suis là.
Si tout te semble trop compliqué, trop lourd à porter, je soulagerais ton fardeau.
Je veillerais, comme une lionne prête à mordre si on s’en prend à toi.
Pour toi, je décroisserais la lune.
Tu vois, rien ne m’est impossible.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Les woom |
Marcussenpersson6 |
Aspireralasagessedanslagedefer |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Loveetc
| Krogsgaard24barton
| Fleandre